13 conseils pour réussir sa Campagne emailing



Dans le monde, le nombre d'utilisateurs de messagerie est estimé à plus de 4 milliards d'utilisateurs (Stats fin 2021). Le marketing par email peut donner l'impression que c'est une perte de temps en raison de vos propres expériences, par exemple, trier, archiver, marquer comme spam, etc. Mais pensez aux entreprises dont vous attendez avec impatience les emails ou les produits que vous appréciez. Ce sont des emails qui ne se perdent jamais dans votre boîte de réception et ce sont des emails que vous ouvrez et avec lesquels vous interagissez.


Oui, certains clients n'effectuent qu'un seul achat. Pourtant, pour les nouveaux clients et les clients fidèles, ils veulent s'engager dans vos campagnes par email et continuer à entendre parler de vous. Que ce soit pour l'amour de votre contenu ou pour des promotions, ils continueront à revenir. Avouons-le, n'aimerions-nous pas tous économiser 20 % sur notre prochain achat ?


Etant donné que la plupart d'entre nous reçoivent plus d'une centaine de mails par jour, vous devez continuer à tout mettre en œuvre pour séduire vos lecteurs (qu'ils reçoivent vos mails sur leur adresse mail professionnelle ou personnelle) afin de les conserver dans le temps. L'un des meilleurs moyens d'y parvenir est de s'assurer qu'ils ouvrent d'abord leur email pour profiter de votre contenu. Bien écrire l’objet est essentiel pour atteindre vos objectifs marketing. Si votre objet est attrayant, vos abonnés auront tendance à ouvrir beaucoup plus votre email. Au contraire, un objet moins bien choisi pourrait les repousser.


Dans cet article, vous apprendrez non seulement pourquoi le marketing par email est toujours d'actualité pour 2022, mais vous retrouvez aussi 13 conseils pour réussir votre campagne emailing.



Sommaire :


  1. N'hésitez pas à divulguer le contenu de l'email

  2. Écrivez un objet aussi court que possible

  3. Utilisez le nom d'un expéditeur familier

  4. Personnalisez l'objet

  5. Utilisez la segmentation d'audience

  6. Envoyez votre campagne au bon moment

  7. Limitez les majuscules et la ponctuation

  8. Utilisez des verbes d'action

  9. Regardez le texte d'aperçu de l'email

  10. Transmettez un sentiment d'urgence

  11. Questionnez l'utilisateur directement dans l'objet

  12. Faites des tests A/B

  13. Apprenez à connaître votre Audience

  14. Conclusion


1. N'hésitez pas à divulguer le contenu de l'email


Dans l'objet, ne soyez pas trop secret sur le contenu de l'email. L'abonné doit être capable de comprendre en quelques mots de quoi parle l'email. Compte tenu du nombre élevé de sollicitations qu'il reçoit chaque jour, il n'y a aucune chance qu'il l'ouvre autrement. Il est en effet crucial qu'il le comprenne au premier coup d'œil.


De plus, je vous conseillerais de mettre les informations les plus importantes au début de l'objet (dans le cadre d'une promotion, d'une date d'événement, etc.) chaque fois que vous le pouvez.



2. Écrivez un objet aussi court que possible


En règle générale, essayez de vous limiter à 50 caractères lorsque vous écrivez un objet de newsletter. Même s'il faut être précis sur le contenu de l’email, essayez de garder une part de mystère sinon l'utilisateur pourrait perdre tout intérêt d’ouvrir l'email.


Je vous conseille de rester le plus concis possible. Il est fort probable qu'elle ne lira pas tout s'il est trop long. De plus, les clients de messagerie limitent souvent, selon leurs propres règles, le nombre de caractères pouvant être affichés.



3. Utilisez le nom d'un expéditeur familier


Pensez au conseil que vous donneriez à vos enfants : n'ouvrez pas la porte aux étrangers ! Avec la prolifération du spam, de nombreux utilisateurs ne prennent pas la peine d'ouvrir les emails de personnes qu'ils ne connaissent pas ou ne peuvent pas identifier rapidement.


Pourtant, de nombreux professionnels du marketing n'en tiennent toujours pas compte aujourd'hui et continuent à utiliser des adresses telles que noreply@domain.com. Ce type d'adresse rend non seulement l'email totalement impersonnel, mais empêche également les utilisateurs d'identifier clairement l'expéditeur de l'email ou de la newsletter.



4. Personnalisez l'objet


Qui n'apprécie pas d'être identifié comme un individu plutôt que comme un simple identifiant dans une base de données ? Je vous conseille de vous adresser à l'abonné par son prénom dans l'objet. C'est un moyen simple et agréable de vous démarquer de vos concurrents car même s'il s'agit d'une méthode désormais largement accessible, trop peu de marketeurs l'utilisent.



5. Utilisez la segmentation d'audience


Essayez de segmenter votre public et d'aborder chaque segment différemment. Vous éviterez les objets trop génériques qui ont tendance à n'avoir de sens pour aucun de vos abonnés.


En segmentant votre base de données en thème de newsletter (sport, économie, cuisine etc…) par exemple, les objets seront plus personnels et en phase avec les intérêts de vos abonnés.



6. Envoyez votre campagne au bon moment


Vous connaissez cette phrase, n'est-ce pas ? Le bon contenu à la bonne personne au bon moment. En effet, envoyer un email au bon moment est désormais possible avec les outils d'analyse. Si vous arrivez à ce que vos emails parviennent à l'abonné au bon moment, il sera plus enclin à ouvrir l'email.



Envoyez votre campagne au bon moment
Envoyez votre campagne au bon moment

7. Limitez les majuscules et la ponctuation


Il est évident que ces pratiques (de moins en moins courantes je dois l'avouer) doivent être évitées autant que possible. Les clients de messagerie qui les considèrent comme du spam peuvent les sanctionner lourdement et cela nuira clairement à votre score de réputation et donc à votre délivrabilité. Même si je comprends que vous souhaitiez exprimer votre enthousiasme, sachez qu'il existe d'autres méthodes pour le faire.



8. Utilisez des verbes d'action


L'objectif principal lorsque vous envoyez une newsletter ou un email est évidemment qu'il s'ouvre. Pour ce faire, nous pouvons comparer l'objet email à un CTA (Call-to-Action). Un objet bien construit qui commence par un verbe d'action incitera l'utilisateur à l'ouvrir.


Attention cependant au mot que vous utilisez, l'utilisateur ne doit pas se sentir contraint ou agressé par votre objet, au risque de se retrouver dans le dossier spam.



9. Regardez le texte d'aperçu de l'email


Si l'objet est l'un des premiers éléments observés par l'abonné lors de la réception d'un email, il n'est pas toujours évident de convaincre vos lecteurs avec une limite de 50 caractères. Portez autant d'attention au texte d'aperçu que vous en faites à l'objet. Cet aperçu est facile à modifier puisqu'il s'agit d'un extrait du texte le plus haut de la newsletter (celui qui est visible en premier).


Pour cette raison, il est courant de voir dans l'aperçu « Ouvrir l'email dans votre navigateur », car de nombreux modèles d'éditeur d'emails commencent par cette mention.



10. Transmettez un sentiment d'urgence


Essayer de générer un sentiment d'urgence est sans doute l'une des plus anciennes méthodes utilisées en marketing. Cela peut s'avérer très efficace pour pousser un utilisateur à ouvrir un email. Il faut cependant utiliser cette méthode avec modération.


Le risque de cette approche est d'obtenir de belles performances à court terme, mais une fois que vos abonnés sont habitués à cette méthode, cela peut conduire vos utilisateurs à se désinscrire, à signaler vos emails comme spams ou tout simplement à les ignorer. Si vous souhaitez toujours utiliser cette méthode, veillez à rédiger vos articles avec soin pour que le contenu soit intéressant et surtout n'utilisez pas cette méthode pour toutes vos campagnes d'email marketing. En effet, il est préférable d'instaurer une relation à long terme avec vos abonnés.



11. Questionnez l'utilisateur directement dans l'objet


Votre base de données est-elle parfaitement segmentée ? Si tel est le cas, vous pouvez adresser à l'abonné des questions liées à ses intérêts. L'utilisation de questions est un excellent moyen d'engager un abonné, de l'intriguer ou de l'intéresser et d'augmenter les chances qu'il ouvre l'email.



Questionnez l'utilisateur directement dans l'objet
Questionnez l'utilisateur directement dans l'objet

12. Faites des tests A/B


Le A/B test peut vous aider à comparer les alternatives et à choisir les astuces qui vous conviennent le mieux sur le long terme. Il est important de faire des A/B test de chaque partie de votre email, que ce soit pour vos textes, vos CTA ou vos images. Voici quelques conseils à garder en tête lors de vos tests :


  • Ne testez qu'un élément à la fois (sinon vos résultats ne seront pas concluants).

  • Assurez-vous d'avoir une taille d'échantillon significative dans vos tests.

  • Une fois que vous avez trouvé un élément gagnant, passez au test suivant.

  • N'oubliez pas que votre produit change, tout comme vos destinataires, donc essayez toujours de nouvelles variantes.



13. Apprenez à connaître votre Audience


Une compréhension approfondie de l'audience de vos destinataires est l'un des aspects les plus importants à évaluer avant de commencer à leur envoyer des emails. Votre public est plus qu'un simple groupe démographique.


Posez-vous et essayez de répondre aux questions suivantes de manière aussi détaillée que possible :


  • Comment et quand préfèrent-ils recevoir des emails ?

  • Existe-t-il un vocabulaire particulier à utiliser ?

  • Quels types d'actions ou d'activités distinguent votre audience des autres ?